La drôle de guerre d’Eugénie Daguère
Roman parodique et satirique.

Fabienne Desseux
(2 avis client)

11,00

La vieille Eugénie Daguère n’est pas du genre à se laisser impressionner. Un demi-siècle à tenir son bar au cœur de Nevers lui a forgé le caractère. Un beau matin, la bonne femme décide d’entamer une démarche pour le moins insolite. Une plainte en justice qui va mettre le pays et bientôt le monde, cul par-dessus tête. De sa ville en passant par l’Élysée et le Vatican, la Daguère va déclencher une série de réactions aussi foutraques qu’imprévisibles. Une foire d’empoigne généralisée qui mettra Nevers sous le feu des projecteurs autour d’une seule question : Dieu existe-t-il ?

En stock (peut être commandé)

Catégories : , Étiquette :

Description

« Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. » Pouf, pouf. Reprenons. Certains noms existent, ce serait gonflé d’affirmer le contraire. Les actions, les comportements, les idées, les paroles de ces personnages sont une farce. Un délire d’auteure, une plaisanterie, une facétie. S’ils figurent dans mon roman, c’est pour se moquer de notre époque arc-boutée, de nos travers, de notre propre bêtise. Juste une envie de rire dans une période  où – il faut bien l’admettre –  on n’a plus trop envie de se marrer. Et encore moins de nous-mêmes. 

Informations complémentaires

Poids 0.195 kg
Dimensions 12.5 × 19 × 1.0 cm
Poids

195 grammes

Dimension

125 x 190 x 10 mm

ISBN

978-2-37513-011-7

Date de parution

1 avril 2021

Nombre de pages

152

Format

Papier

Reliure

Broché cousu avec pelliculage brillant

Papier

Blanc offset 100gr

L'auteure

Fabienne Desseux, journaliste, a collaboré avec BoxSons, Le Journal du Centre, l’agence de presse Oracom et a été contributrice au Huffington Post. 

En 2016, après quatre ans passés dans une radio associative de province, elle est licenciée économique. Dans la foulée, elle ouvre un blog pour raconter son chômage. Sa plume, trempée dans l’acide, fait mouche. Ses chroniques, associées à des dessins, révèlent une vraie connivence avec les dessinateurs de presse.

L’évidence se révèle alors : elle décide de donner la parole aux instigateurs de cet univers satirique qu’est le dessin de presse. Mettre en avant ceux qu’elle aime tant et passer un message simple : dessinateur de presse est un métier qui mérite d’être connu et compris.

Les chroniques de Fabienne Desseux ont été publiées dans le livre : Virée ! Journal d’une chômeuse incasable en quête d’un job illusoire.

2 avis pour La drôle de guerre d’Eugénie Daguère
Roman parodique et satirique.

  1. isabelleserve

    Pour qui a déjà lu Fabienne Desseux, son humour noir, son sens aigu de l’observation et du ridicule sont ici assaisonnés d’un burlesque absolument jubilatoire.
    L’histoire, je ne la divulgache pas, il est trop bon de la découvrir dans toute sa dinguerie ! La Daguerre est un personnage génial (je la vois bien en BD), le tourbillon de folie qu’elle déclenche balaie un échantillon humain de l’illuminé au grotesque, du politicard opportuniste aux mouvements militants de tout poil… ou à poil (attention, fou rire), le tout – malgré le délire – bien ancré (et acidement encré) dans le réel.
    Car c’est là l’exploit, cette farce pourrait avoir lieu hier et ailleurs, pourtant, elle est parfaite aujourd’hui… à Nevers. Et honnêtement, c’est tellement tordant qu’on a une envie impérieuse de visiter cette rieuse cité !
    Les livres précédents de Fabienne Desseux étaient écrits au petit point ; là, l’auteure monte d’un cran et on en redemande. On se demande surtout : mais pourquoi pas de roman avant ???
    Coup d’essai, coup de maître.
    NB : évitez de lire cette délicieuse folie dans les transports en commun, vos gloussements risquent d’importuner vos voisins.
    NB+ : Lu et approuvé par Guillaume Meurice. Si c’est pas la classe…

  2. Constant-Baumard

    Connaissez-vous Fabienne Desseux? Elle a écrit une série de chroniques, « virée », sur sa mise au chômage, à 50 ans, à Nevers. C’est incroyablement corrosif et drôle. Puis elle a commis, l’an dernier, un autre livre, « Traits engagés », où elle s’est interrogée sur les difficultés du métier de dessinateur de presse, cinq ans après l’attentat à Charlie. Là, elle vient de sortir ce petit ouvrage. Une fiction, complètement dingue, anticléricale et là aussi, follement drôle. Vraiment. En ces temps moroses, 149 pages de délire qui sont comme un grand vent d’air frais dans la tête. Pour juste 11 euros. https://editions.iconovox.com/livres/la-drole-de-guerre-deugenie-daguere/

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…